*Rédigé par Emilie de Gerlache pour Semlex for Education

 

Nous avons tous déjà été sensibles à certaines œuvres en donnant un peu de notre temps en tant que bénévole ou en faisant un don en nature ou financier pour que cette association puisse continuer sa mission et aider les personnes dans le besoin.

 

Associations vs. Fondations

 

Le secteur associatif occupe une place importante dans notre société. La Belgique comptait en 2017 plus de 70.000 associations sans but lucratif (ASBL) actives dans le pays et y occupait plus de 272.000 postes équivalent temps plein (ETP)[1]. Etant une composante majeure de l’économie sociale et solidaire (ESS), les ASBL ainsi que les mutuelles, coopératives et les fondations sont un ensemble d’entreprises dont le fonctionnement interne et les activités sont fondé sur un principe de solidarité et d’utilité sociale. Les fondations se distinguent des associations par le biais de mettre a disposition des biens, droits et ressources pour la réalisation d’un projet d’utilité publique[2]. Voici les différences principales:

 

  ASSOCIATION FONDATION
Objet Agir autour d’un projet commun ou partageant des activités, centres d’intérêt, sans but lucratif. Un organisme de mécénat, issus du secteur privé, au service d’une cause d’intérêt général et à but non lucratif.
Membres Regroupement de plusieurs personnes qui deviennent des membres. Création par une ou plusieurs personnes, les donateurs.
Finance non-soumis à un apport financier initial Apport financier initial
Direction Assemblée générale (vote démocratique) & Conseil d’administration Le Conseil d’Administration (non élu) prend les décisions
Personnalité juridique Personne morale Personne morale

 

Il existe plusieurs types de fondations différentes telles que celles reconnues d’utilité publique, abritée, caritative, partenariale, d’entreprise, universitaire, hospitalière et de coopération scientifique[3].

 

Semlex for Education

 

A titre d’exemple, Semlex for education, est une fondation d’entreprise. Fondé par Semlex, une entreprise familiale active dans  la cyber sécurité fournissant des solutions sécurisées pour l’identification des populations par la biométrie. Semlex for education œuvre pour une meilleure éducation mondialement à travers une participation financière et non-financière dans diverses associations favorisant un meilleur avenir aux personnes dans le besoin. Voici différents projets déjà soutenus, toujours dans le cadre de réduire les inégalités socio-économiques à travers l’éducation.

 

L’émergence de la philanthropie

 

Ce sentiment qui pousse les hommes à venir en aide aux autres, est en autre appelé « la philanthropie ». « La philanthropie moderne, c’est l’ensemble des transferts de ressources (financières, dons en nature, bénévolat) librement consentis par des acteurs privés, en vue de servir le bien commun et l’intérêt général: santé, éducation, solidarité, culture, environnement… »

 

Les Etats-Unis sont les précurseurs du don, hier on parlait de Rockefeller ou Ford pour ne retenir que deux des plus marquantes fondations du 20ième siècle et aujourd’hui de la Bill & Melinda Gates (Microsoft) ou encore de la Chan Zuckerberg Initiative (Facebook). Ces fondations s’appuient sur l’exercice de la raison et s’attaquent aux causes et non aux symptômes des problèmes sociaux. Elles sont très actives dans la recherche scientifique et technologique[4]. A titre exemple, la fondation Gates a vu le jour par le fait qu’ils voulaient rendre quelque chose à la communauté en commençant près de chez eux, en offrant des ordinateurs aux librairies publiques. Plus tard, en lisant un article sur la mort de millions d’enfants mourant de maladies comme la diarrhée ou de pneumonie, ils se sont dits comment pouvons nous via nos voix accroitre la visibilité de la santé mondiale et via nos ressources commencer à sauver et transformer des vies ? Suite à des recherches et des consultations avec des experts, la Fondation Gates a grandit et a transféré 20 millions $ du stock de Microsoft vers la fondation. En 2010, Bill Gates et Warren Buffet ont fait un appel aux plus grands milliardaires afin qu’il donnent 50% de leur fortune a des œuvres philanthropiques via « The giving pledge » pour favoriser la philanthropie auprès des personnes les plus aisées qui peuvent faire une grande différence[5].

 

Depuis lors, un bon nombre s’est joint au mouvement venant de nombreux pays. De plus, la philanthropie est devenue plus accessible et a la côte auprès des investisseurs privés en adoptant de plus en plus les pratiques du capital risque (Venture Philanthropy) et des placements financiers alliant rendement financier et impact social (Impact investing). C’est l’avenir.

 

Chaque goutte d’eau dans notre océan compte ! Que les grandes fortunes s’investissent pour un centre d’intérêt général est indispensable pour faire avancer la recherche et donner une chance équivalente à ceux qui sont nés sous une étoile différente. En effet, on ne choisit pas son lieu de naissance, sa famille ou autre comme cité précédemment  dans l’article « Comment casser le cercle vicieux de la précarité ? ».  Mais nous tous, pouvons faire quelque chose en aidant son prochain à travers le microdon.

 

« Le Microdon », c’est arrondir sa note de supermarché ou de son salaire de quelques centimes  ou euros en plus, n’est ce pas formidable ? C’est formidable puisque cet arrondi solidaire peut être un sacré coup de pouce pour des associations et engagez  les salariés d’une entreprise ou clients d’un magasin ou e-commerce à une certaine cause.

 

Bougeons- nous pour un avenir meilleur à notre propre échelle.

 

[1] HEC Liège, Centre d’économie sociale, ASBL, 2017. URL : http://www.ces.uliege.be/asbl-aisbl/

[2] Ministère de l’économie des finances et de la relance, Qu’est ce que l’économie sociale et solidaire ?, 2021. URL : https://www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

[3] Fondation de France, les types de fondations, 2021. URL : https://www.fondationdefrance.org/fr/types-de-fondations

[4] Duvoux Nicolas, « Les valeurs de la philanthropie », Informations sociales, 2018/1-2 (n° 196-197), p. 38-46. DOI : 10.3917/inso.196.0038. URL : https://www.cairn.info/revue-informations-sociales-2018-1-page-38.htm

[5] Bill & Melinda Gates Foundation, Our story, 2021. URL :  https://www.gatesfoundation.org/about/our-story

Leave a Reply